Article 3

Une formation à Genève

Arthéa: formation d’art-thérapeute

 

Publié par Anthromedia

Initiée en 1996, Arthéa va ouvrir sa cinquième promotion. L’enseignement à temps partiel est dispensé au rythme de dix week-ends par an, une semaine en octobre et une autre en juillet, sur quatre ans et demi. L’année et demie dite de Fondation pose les bases de l'art, la médecine, de la psychologie et de l’étude de la nature humaine selon les indications de R. Steiner. Les trois années suivantes sont orientées vers l’étude des pathologies et arts thérapeutiques appliqués. Une année est consacrée à l’enfance et à l’étude de l’art en lien avec le plan scolaire Waldorf, ce qui implique l’apprentissage et la pratique de différentes expressions artistiques. Le programme inclut également l’étude de toutes les différentes périodes de la vie selon les rythmes planétaires.

C’est à travers l’approfondissement des différentes disciplines et une expérience individuelle de la couleur et de la forme que l’étudiant va parcourir un chemin de changement et d’évolution  intérieure lui permettant d’appréhender peu à peu l’attitude et l’intervention justes dans l’acte thérapeutique. Il s’agit essentiellement de développer les qualités thérapeutiques inhérentes à chacun. Ainsi le but n’est pas seulement de se spécialiser dans une des méthodes ou d’appliquer des techniques, mais, bien plus, d’individualiser chaque acte en fonction de la pathologie, du tempérament, de l’hérédité et de la situation présente et passée, au service du devenir de l’être.

 

L’ensemble de l’enseignement peut se résumer en trois parties: un premier tiers est consacré à l’enseignement de l’art tels que l’aquarelle selon la méthode de la Doctoresse Margarethe Hauschka, le dessin de formes, le dessin d’observation, le pastel et le modelage sous leurs aspects thérapeutiques; ainsi que l’histoire de l’art en lien avec la copie architecturale et la perspective, et la copie d’œuvres de maîtres. Un deuxième tiers est articulé autour de l’enseignement théorique: médecine et psychiatrie, psychologie, biographie, anthroposophie; la pratique artistique étant liée à chaque thème mensuel. Enfin le dernier tiers concerne la formation pratique, soit un stage annuel de 150 heures et un stage final de 600 heures ; l’animation d’un atelier dès la seconde année, le travail personnel entre chaque session et le rendu d’un mémoire annuel dont le thème progresse avec les études.

 

L’exercice de cette profession peut être accrédité et officialisé auprès de la clientèle tant privée qu’institutionnelle et hospitalière, de même auprès des caisses complémentaires d’assurances maladies. Ainsi cette formation est aujourd’hui prestataire de modules agréés par la CASAT, Conférence des Associations Suisses des Art-Thérapeutes, préparant ses candidats au diplôme fédéral EPS, examen professionnel supérieur en art-thérapie. Cette reconnaissance a été obtenue avec l’intégralité du programme anthroposophique élaboré par l’Académie Européenne déléguée de  la Section Médicale du Goethéanum à Dornach. Ainsi Arthéa offre un enseignement anthroposophique indissociable des exigences d’État. La formation est également membre de la SVAKT, Schweizer Verband für Anthroposophische Kunsttherapie et accréditée ASCA , Fondation pour la reconnaissance et le développement des thérapies alternatives et complémentaires, permettant aux caisses d’assurance affiliées le remboursement aux patients des actes d’art-thérapie.

 

Laure Vétois

© 2012 by Formation Arthéa All rights reserved