Les arts thérapeutiques

Module IV compétences artistiques EPS-AT: 400 heures : 100 heures d’enseignement et 300 heures d’étude individuelle

Module V art thérapie EPS-AT: 1450 heures : 700 heures d’enseignement et 750 heures d’étude individuelle

 

 

Le module IV peut être suivi par des personnes extérieures (pour accréditation ASCA, RME, diplôme fédéral).

Il est dispensé en une dizaine de week-ends répartis sur une année scolaire.

Début des cours; septembre 2016

 

La thérapie artistique permet de cultiver des qualités telles que la chaleur, la respiration, la souplesse, l'ouverture, l'imagination; elle apporte des changements positifs dans le domaine de la vitalité, du bien-être émotionnel et par conséquent du bien-être physique.
Elle s’adresse autant à des maladies physiques chroniques qu’à des maladies psychiques. Elle est appliquée dans de nombreux pays au sein d’hôpitaux, écoles, cabinets médicaux, maisons de retraite, centres pour handicapés... Pour beaucoup de patients c’est l’occasion de faire connaissance avec leur créativité, de la cultiver et de participer ainsi activement à leur guérison.
La vie et la santé humaines sont un équilibre en mouvement; chaque activité artistique soigne cet équilibre.

Dessin

 

Fusain, mine de plomb, pastels secs de couleur
La lumière et les ténèbres sont les deux aspects d’une polarité qui existe en nous, constituant des contingences, des forces et des processus aussi bien constructifs (facteurs de santé) que destructifs (maladies), et aussi inéluctables et puissants que le sont le ciel et la terre, l’été et l’hiver, le jour et la nuit.
Ces deux états extrêmes trouvent leur résolution lorsqu’ils se rencontrent, dialoguent et coexistent subtilement à travers l’étude des phénomènes naturels, l’observation et la connaissance de soi. C’est cette réunification des contraires, lorsque ces deux domaines se rejoignent, qui caractérise l’harmonie dans les rythmes vitaux.
C'est dans cette subtile alternance que vit l’artiste en nous.


 

Dessin de formes
Le processus de développement de toute ligne part du mouvement pour aboutir à la ligne, favorisant ainsi la perception de l’équilibre, du geste créateur et de l’ordonnance objective des mouvements cosmiques.

Le dessin de formes est un art destiné à éveiller la mobilité intérieure par le tracé et le mouvement graphique, afin de développer l’imagination et rendre mobile la faculté de représentation.

Cet art fait partie de l’apprentissage dans les écoles Steiner; il est à la base de l'écriture. En effet, l'une des caractéristiques de cette pédagogie, c’est qu’elle procède d’une façon artistique et aborde tout sous l’aspect évolutif. Pour apprendre à écrire, par exemple : elle n’enseigne pas de but en blanc à former les lettres comme il est de tradition aujourd’hui ; elle les fait naître de dessins évocateurs. Son enseignement est préparé dès les premières années d’école, par le dessin de formes qui exerce, déjà, par le geste, les forces qui amèneront peu à peu à la géométrie. Ainsi la géométrie n’est pas traitée d’une façon purement abstraite, comme si elle n’était l’affaire que de la pensée cérébrale. Elle est éveillée par la mise en œuvre des forces de volonté et peu à peu élevée au niveau de la conscience et de la pensée. Ceci est un des principes fondamentaux de la pédagogie, que l’on retrouvera à travers l’enseignement de chaque matière.

Le dessin de formes stimule et fortifie, son action harmonisante et vivifiante rayonne jusque dans l’organisme physique. À une époque où l’intellectualisme l’emporte toujours davantage, dans les rapports humains, la culture et la technique, on a dans le dessin de formes comme dans l’eurythmie, un remède d’une grande efficacité pour lutter contre les influences auxquelles sont livrés les enfants durant leur croissance et qui entraîneront ultérieurement chez l’adulte dispersion, manque de rythme, durcissement précoce, voire sclérose. C’est également un bon outil pour prévenir les troubles de la latéralité.

Ces exercices font aussi appel à notre être le plus intime. Dans tous ces exercices, en particulier dans les plus simples, le Moi se fortifie et s’affermit d’une manière saine. Ce moyen d’éducation, tout à fait artistique qu’est le dessin de formes, aide l’homme à s’incarner harmonieusement dans son corps.

Ce dessin vivant n’est rendu possible que parce que, tout au long de leur scolarité, les enfants font aussi de l’eurythmie et que le travail manuel, le calcul, les sciences et toutes les autres matières sont enseignées dans le même esprit que le dessin de formes. L’aptitude que les enfants révèlent dans ce dessin, ils la doivent à l’ensemble des autres cours et, inversement le dessin de formes a un effet stimulant et vivifiant sur les autres matières.

D’après Hans R. Niederhauser

Aquarelle

 

Les couleurs, les mouvements, les rythmes sont des principes fondamentaux qui œuvrent dans la nature, l’univers et l’organisme humain. Rares sont ceux qui aujourd’hui cultivent, dans la simplicité de leur lien avec la nature, cette participation à la vie et qui ressentent encore, proche de leur cœur, la respiration de l’âme de la terre à travers l’alternance des saisons.
Ce rythme respiratoire est toujours un facteur décisif pour le maintien de la santé, comme l’arythmie corporelle, émotionnelle ou psycho-spirituelle, sera cause de maladie. Le rôle de la peinture est de recréer ce lien, procédant ainsi à une ré-harmonisation de la globalité de l’être, rééquilibrant l’organisation psychique ; qu’il s’agisse de pathologies aiguës ou chroniques.
La couleur, et plus spécifiquement l’aquarelle, agit directement sur la vie de l’âme tout en s’adressant à l’ensemble de notre être. Ces exercices détendent et réchauffent l’organisme, tout en permettant un approfondissement qualitatif du vécu intérieur.

Modelage

 

Façonner les formes dans l’argile, appréhender les volumes, saisir les forces qui œuvrent dans l’espace tridimensionnel, permet d’habiter de façon plus consciente la structure corporelle et sa verticalité, saisissant ainsi l’être directement dans sa constitution. Modeler permet de soigner de nombreuses problématiques ou pathologies, nous mettant en lien avec les forces formatrices du corps. Les exercices thérapeutiques peuvent ainsi guider vers une meilleure mise en mouvement des gestes sclérosés ou chaotiques.
Donner forme est un processus de vie qui engage la volonté créatrice ; former mais aussi transformer, métamorphoser.
Cet art agit profondément jusque dans les organes et le squelette, permettant ainsi une re-structuration selon des lois géométriques objectives (les corps platoniciens), ou au contraire une métamorphose éveillant la mobilité intérieure.

L’écoute, le sens de la collaboration, l’esprit d’équipe, la sensibilité, la communication non verbale seront stimulés par l'eurythmie (art du mouvement) et les exercices de relation d'aide.

© 2012 by Formation Arthéa All rights reserved