Article 2

Écrit par Nolvenn Gambin/VK

Article paru dans le journal Le Messager le 26.09.2007

L’expression créative comme processus thérapeutique
 

Parmi les nouvelles pratiques thérapeutiques, l’art thérapie propose un soutien par l’expression artistique.

Rencontre avec Céline Perroud qui a fondé son propre atelier à Maracon.

«En réveillant sa créativité artistique, on peut retrouver des qualités humaines telles que la chaleur, la respiration, la circulation, l’ouverture, le mouvement, l’équilibre, l’énergie vitale. Ainsi, notre potentiel créatif devient un processus d’évolution et nous participons activement à notre propre guérison.» Pour Céline Perroud, l’art peut devenir un soutien thérapeutique lorsqu’on est confronté à des épreuves difficiles qui perturbent l’harmonie entre le physique, l’âme et l’esprit. «Lorsque notre être est bloqué dans des situations d’impasse, de crise, de dépression, d’anxiété, de dépendance, de deuil, de sé-paration, de mal-être autant psychique que physique, l’art thérapie permet de retrouver notre équilibre.»

Pour tous et pour tout
En utilisant des outils aussi variés que la peinture, le fusain, le collage, l’argile ou la sculpture, la thérapeute accompagne le patient dans un processus de découverte, ou de redécouverte, de son potentiel créatif. «On ne s’intéresse pas à l’esthétisme de l’oeuvre, mais au ressenti et à la prise de conscience de ce qui resurgit dans l’expression artisti-que spontanée.Ainsi, ensemble, on peut mettre en mouvement un processus thérapeutique adapté à chaque patient. C’est un moyen d’exprimer l’émotionnel souvent retenu, et de libérer certains blocages.»

 

Après six mois de séances hebdomadaires, le patient est déjà dans un processus de mieux-être qui peut se prolonger suivant le besoin.

«Il n’y a pas d’âge pour la créativité. L’art thérapie s’adresse à l’enfant qui peut ainsi libérer ses émotions souvent difficiles à exprimer par le langage et qui, en étant mal comprises, peuvent créer des troubles du comportement. A l’adolescent, qui peut exprimer ses souffrances face à cet âge de la vie. Et à l’adulte, qui peut prendre conscience de ses blessures, faire le deuil des épreuves du passé, lâcher prise face aux angoisses du futur et reprendre confiance dans le moment présent.» Il n’y a pas forcément besoin d’avoir des talents d’artiste, car l’art thérapie fait appel à l’élan créateur inné qui est en chacun.

Peu de reconnaissance
Bien qu’elle ait déjà montré des résultats d’évolution et de guérison surprenants, l’art thérapie demande encore à être connue en Suisse. Le diplôme obtenu par Céline Perroud est toutefois reconnu par les assurances complémentaires et permet une collaboration avec certains médecins. Céline Perroud propose également des conférences sur l’art thérapie pour mieux connaître cet outil thérapeutique.

L'atelier ART 'CREA à été déplacé à Vevey et Lausanne.

Pour plus d'infos www.art-crea.ch

© 2012 by Formation Arthéa All rights reserved